APRÈS LA PLUIE CE N'EST PAS TOUJOURS LE BEAU TEMPS

4 mai 2020


Après la pluie, c'est vraiment le beau temps !? 🌧🌈


Ah non !

Je vous racontes ...

L'une des expériences qui m'a le plus marqué est celle avec MYSTER  jeune agriculteur moderne, avec qui j'ai collaboré sur la mise en place d'AGRI-EVOLUTION, une TPE dans le domaine de l'agro basée sur la vente de services et produits agricols et entrepreneurials en milieu social ...

Après avoir donc passé des mois, dans son élaboration     ( rédaction du projet, plan d'affaires, et quelques études) il était temps de la passer à sa forme physique. Mais bien avant un essai avais été déjà réalisé avec succès, à présent le but de la première phase qui faisait pratiquement 60% du projet s'agissait donc d'implanter et suivre un bananeraie de 1/4 d'hectare, ainsi que l'installation d'une mine ferme. En plus Jusque-là avec les conseils de quelques aînés nous étions assez convaincu de l'éfficacité de notre affaire tous enthousiaste vis-à-vis des premières réalisations. 

Alors parlons de cette fameuse pluie 🌧 vous n'avez pas oublié j'espère 😊


Cette pluie, enfin cette saison ne nous a pas laissé indem. D'après les études pour les plants cause de leurs jeûne âge trop d'eaux les détruisent. Cette saison avec ces pluies interminables à durer plus que prévue 😧

Hélas ... C'était la totale

Les plants ont péri, en quelques jours d'affiler de fortes pluies, emporté par les eaux de ruissellement, on croirait avoir fait un reboisement. Le lendemain du drame pas de beau temps a espéré, rien à l'horizon juste quelques feuilles mortes et racines déterrées, 😧 . Le beau temps pour nous était la chance  qu'on avait en ce temps d'avoir rouler sur le fonds propre, on aurait imaginé le pire en quelques secondes crédit bancaire, contrat non respecté

Pooouf  !! la liste aurait été longue pour ne pas parler d'un retour au point mort.

En plus vous savez quoi ?  Ce  changement inattendu est tellement arrivé au cours de notre processus entrepreneurial d'où vient la nécessité pour nous d'être des obstinés et visionnaires. Obstinés pour l'atteinte d'un  objectif, obstinés à aller toujours de l'avant même après un échec, une chute,  car sans cela mystère , moi et toute l'équipe n'aurons pas peu réimplanté graduellement une ferme sur 2 hectares, et assurer une production et une distribution de services et produits agros dans la province. 

Et pour finir quoi qu'on dise ces pluies ne nous ont pas laissé un beau temps, on l'a toujours trouvé orageux jusqu'à ce qu'on dégage les nuages de force.

Eh voilà enfin ! C'etais notre histoire ☺


Tariq 📝


Partager :

Ici c'est le BÉNIN , et on se bat pour notre liberté

18 avril 2020

Ici c'est le Bénin et on se bat pour notre liberté 🗽 


Je suis du Bénin un petit pays francophone en Afrique de l'Ouest situé entre le Togo et le Nigeria. Pays où près de la moitié des universitaires ne savent pas pourquoi ils vont en cours tout simplement parce qu'ils n'ont pas grande vision de leur avenir, ni une orientation idéale et claire. 

Ce pays où mes sœurs qui ont la licence sont toutes devenu pour certaines artistes makeUp, pâtissières, revendeuse de sacs, chaussures, mèches et pour d'autres agents mobile money et tout le reste. 

Et mes frères pour certains businessmen, artistes rappeur pour d'autres photographes, graphistes, dealer de swag, portables, etc ...

Chez nous on les appels débrouillards, et chez nos frères ivoiriens on dit grouilleurs

Savez-vous pourquoi ... ? 


OK

Tout simplement parcequ'avec autant de diplômes et de parcours scolaire ces frères et sœurs ont du mal à toucher même ce Smic de 44.000 Fcfa le mois, à la fin de leurs études. Car un emploi , un poste, un contrat, un job, tout ceci ne peut s'acquérir sans le '' qui connais-tu ? "  Eh oui ! chose devenue assez normale de nos jours, ajouter à un système éducatif qui n'est bon qu'à fabriqué des chômeurs et une poignée de subordonnés d'entreprise, et quand l'on vient du bas peuple les chances sont minimes, vraiment minimes.

En plus de tout cela viens l'environnement, où au quartier le commerçant ou la simple aladja "El hadji ha" gagnent gros et possèdent pas mal d'actifs, l'ancien(ne) camarade de classe déscolarisée(e) habite un appartement luxieu avec de grosses cylindrées, et même le tailleur, coiffeur, mécanicien de la rue gagne mieux sa vie.

... C'est ouf nonnn ? 😕

Ainsi s'impose la débrouille ... 


Cette débrouille qui a donc amené certains à se redécouvrir, à découvrir d'autres talents, d'autres passions, et même des jobs à vie. Et d'une manière ou d'une autre ils sont ceux-là qui ont compris, qu'il faille arrêter d'attendre et de prier Dieu. Ceux-là qui font bouger les choses au niveau de cette couche perdue sans opportunités car même nos parents non scolarisé qui croyais qu'il fallait aller à l'école pour sortir cadre se posent des questions et moi aussi d'ailleurs  

Hmmn é ká kplõn wé mín 🤔 .... 

Pourquoi se donner tant de mal à étudier toute ces années et finir par se débrouiller pour survivre ? 

  • Ne faut-il pas revoir le système éducatif en place ? Avec des orientations basées sur les réelles passions et habileté de chaque apprenant ? 
  • Faudrait-il pas accompagner fortement les TPE en croissance ? 
  • Ne faut-il pas encourager les formations et insertions professionnelles pour jeunes défavorisés ? 

Et si je m'en tiens aux lyrics de mon rappeur préféré du moment   ⏯️⏹

Quand tu viens d'en bas tu dois prendre tout par toi-même, car on ne t'offrira rien dans ce monde 

Ninho 


Je suis d'ici, et je me bat pour ma liberté 🗽 

Tariq

Partager :

NE DITES JAMAIS JAMAIS ..

4 avril 2020


L'impact du mot '' never say never '' dans la construction de ma future demeure 


Saviez vous ? Un jour on finit par réaliser l'un de nos fantasmes, et très vite on est aussi rattrapé par ces déconvenues. Eh oui 🙂certains fantasmes ont des déconvenues si vous oubliez votre ceinture de sécurité. Et là alors survient dans mon cas l’impact du mot Never Say Nerver au moment où je projetais construire ma future demeure.

Quoi qu’on dise elle m’a rattrapé, cette phrase tant entendue chez certains et si simple à son pourvoir ; un pouvoir dont beaucoup ignorent le vrai sens omis ceux-là qui l’ont vécu d’une manière ou d’une autre car la vie aime nous surprendre. Peu importe ce dont il soit elle m’a rattrapé, je ne sais ni comment ni pourquoi, mais l’équation est différente cette fois-ci et le résultat paraît contradictoire.

Maintenant chose réelle est de savoir qu’à une période de mon existence disons, dans la matinée de ma 24ième une graine rare a fait apparution sur le terrain en friche qui devrait accueillir ma nouvelle et future demeure. Pourtant au cours de cette saison sèche , il fallait l'ériger et cela ne serait pas correcte de laisser grandir cette graine au moment où rien n’était prévu, de plus sur un terrain qui serait bientôt un édifice sans outil de jardinage ni d’espace supplémentaire pour contenir un futur grand arbre.
 
En ce moment au lieu de la joie se mêlèrent la tristesse, de l'angoisse et de la crainte ; de la culpabilité niveau hight ajouté à quelques doses de mépris de soi et je me retrouvais dans mon assiette et chose qui n'était pas  évidente était que je fasse profil bas ni gardez ne la tête froide. Car juste le simple fait d’avoir à l’idée que cet arbre ne grandira jamais me détruit intérieurement.

Hmmn.. 😢 fameuse vie 


 MEFIEZ VOUS DU MOT '' JAMAIS ''


Pourquoi ?
Au moment où ce mot je la prononçais , j’étais quand même convaincue moi-même qu’il y a certaines choses que je ne dirai jamais que je ferai jamais ou qui ne m’arriveront jamais et la réalité m’a fait prendre pied tout ce que je n'aurai jamais imaginé. 

Ah ça .. Alors là 🤐

Il m'a fallu du courage et du temps pour sortir la tête de l’eau et c’est justement cela qui a peu me tenir jusqu’au 29 Avril, jour où le terrain fut détruit avec la graine poussante, par les ingénieurs en charge des travaux de terrassement afin d’apprêter le sol pour la construction de la future demeure.

Hélas ! 🙃 

Pendant tout ce temps l'effet de culpabilité me tourmentait  jusqu’au moment où courage espoir m’ont permis de me concentrer sur l’essentiel et d’espérer avoir une autres  graine une fois que les moyens le permettront , car c'est vraiment du courage pour assumer une décision et de la force pour persévérer sur cette  décision. Et à mesure qu’on avance dans la vie on s’aperçoit que les plus courageux sont ceux qui vivent et se nourrissent d'espoirs quoique rien ne va, parce-que ce futur arbre qui a été détruit tout en sachant qu'au paravant  j'étais persuadé  que j’abattrai jamais un arbre de ma vie, je lutterais contre l’abattage des et la déforestation, lutter contre la dégradation de l’environnement est un être vivant donc à une vie et qu’il a été cruel d’arracher.

Et en fin de compte, pourquoi faire la leçon aux autres alors que nous reproduisons leurs fautes sans le vouloir ? Enfin pourrions-nous désormais comprendre leurs façons d’agir, et surtout le courage qu’ils ont eu pour s’en sortir ? c’est désormais mon tour de voir que la vie est faite de détours, qu’il me faut de la volonté pour recréé la vie dont je rêve en créant une demeure avec des graines qui réapparaitront au moment où tout serait planifié, l’entretenir et de la voir devenir un arbre  pour un environnement meilleur. 🙏


Une fois encore Ne dites jamais jamais 


Avec mon stylo posé sur les feuilles de mon calepin je laisse aller l’encre sur les lignes noires  résumant l’impact de la destruction de cette graine en moi sur le terrain de ma future demeure. Tout ceci me laisse donc dire que la vie parfaite n’était qu’un mensonge.

Tariq ... 

Partager :

Chargement en cours...